Epilogue...
Accueil 
Lille... 
des bris, coups, 
Epilogue... 
Pétition... 
Contact 

 

  Pour avoir battu plus de trois ans le pavé lillois et collecté près de quatre cents signatures à l'occasion d'une première pétition qui voudrait qu’en vertu d’une loi de la République l’on ne saurait être privé d’eau..., dossier déposé le 12 05 1997 place Vendôme sous le n° 83 783 direction des affaires civiles, si d’autre part je me réfère aux courriers de la Présidence de la République du Ministère de la Justice, on ne peut dire que je serais resté inactif concernant ces dossiers…

 Quand mon voisin Mauroy  s'enquière personnellement de cette affaire et m'envoye les Cattesson, Caillaux,Quilliot qui tous trouvent ça odieux, en clair, rien à foutre, que Madame Aubry me dédicace son livre ‘Le Choix d’agir’, qu’un autre voisin, le Préfet de Police se déplace pour m'acheter mon premier bouquin ‘Cause Toujours, tu m’intéresses’ et le projet de ce deuxième fascicule ‘Une Lâcheté Ordinaire ou d’un bonheur à l’autre’ on ne saurait non plus prétendre que mes tracts, démarches, interventions seraient passés inaperçus au point de me trouver en garde à vue…

  Pourtant rien qui n’émeuve une Chambre des Notaires quand un petit véreux tronque un contrat de vente et qui sur une rouerie vous prive de la moitié de votre jardin mettant votre bien à la merci d’un feu opportun, la chambre des huissiers quand on vous affirme que vous ne sauriez être cité au tribunal sans être au courant, un bâtonnier qui pour protéger quelques louches se contentera d’écrire à un procureur de ne pas faire de vagues,  ...lâcheté de lâches combines dont profitera sans état d’âme une locataire assurée que, une fois réduit  à faire les poubelles à défaut de pouvoir exploiter votre bien faute d'eau vous ne serez pas défendu, un juge qui manquera pour le moins pas de perspicacité quand il ignore que la signification sur laquelle se base l'assignation de ma locataire, ce après avoir cédé son droit au bail en fraude des droits du bailleur, puis sur faux et usage de faux prétend ignorer charges indexation loyers impayés ..., est inexistante... juge fort mal récompensé après avoir sablé le champagne avec ma locataire rue de la  Monnaie avant de se voir envoyer balader..., pas de fric et ... !, en faisant rire tout le quartier non sans avoir obtenu du magistrat une indemnité hors de propos avec un éventuel préjudice dans la perspective de ' foutre ' comme elle dit ma femme hors de sa maison...

  De ce refus à me défendu, à être jugé équitablement, un recours a été introduit auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour traitements dégradants, artice 3, ‘du droit à un procès équitable’ article 6 et ‘du droit à un recours effectif' article 13.  

  ...en conclusion, si il y a quinze ans, dix ans, j'avais trouvé un interlocutoire à même de m'entendre, tout ce gâchis eut pu être évité, d'où la nouvelle pétition à récupérer sur le forum une lâcheté ordinaire, merci,

 ...le promoteur a vendu à un fonctionnaire ! Je ne sais si ce bâtiment si joliment dénommé 'La Closerie en l'Isle' retrouvera un jour ses écoinçons sculptés, éléments remarquables du patrimoine architectural Iillois, une porte qui fermera comme avant que sa crémone ancienne n'ai été déposée pour la 'préserver'...

  Si je sera un jour fourni en eau après qu'un autre juge, décidément une fois dans la marmite !, me prive de ma servitude, pourtant un droit réel, au profit de mon nouveau voisin excluant de façon définitive toute possibilité d'alimenter mon bâtiment en eau ce qui fera bien rire cet éminent prof d'histoire en m'observant trimbaler mes bidons d'eau, un Kapo de plus dans un pays qui n'en aura jamais manqué, on peut aussi se demander s'il a su intéresser le juge à l'achat de mon bien dont il se dit amateur, une maison sans eau ça vaut moins cher.... !

..., les militaires viennent d'obtenir gain de cause dans l'affaire du stade Grimonprez-Jooris. Dès le lendemain un voisin pas vraiment écolo s'est précipité à ma rencontre..., ravi..., ' on est enfin débarrassé de la racaille rue Royale ', lamentable mais comme dirait l'autre, ça vient de haut...

Bien venue au Blog "une lacheté ordinaire"

http://blog.unelacheteordinaire.com/

[Accueil][Lille...][des bris, coups,][Epilogue...][Pétition...][Contact]

Copyright (c) Tous droits réservés.

baumann.louis@neuf.fr